Suivez-nous sur Facebook Initiativelimitation.OUI et utilisez les hashtags #OnEtouffe et #moderationOUI sur Twitter.

Bon pour toi, bon pour tout le monde

Le 17 mai 2020, le peuple suisse est appelé à se prononcer sur une initiative capitale pour la Suisse, à savoir l’initiative populaire « Pour une immigration modérée » ou initiative de limitation. Elle charge le Conseil fédéral de dénoncer dans un délai de 12 mois tous les accords de libre circulation des personnes avec l’UE néfastes pour la Suisse. En effet, la Suisse est en train de croître en épuisant ses ressources – et les conséquences sont hautement négatives. Il y a de moins en moins de place. Il faut donc voter OUI à l’initiative de limitation le 17 mai 2020 ! Il s’agit probablement de la dernière chance de sauver l’indépendance et la capacité d’autodétermination de la Suisse !

Pour toutes les générations

La place commence à manquer
Pour nos valeurs et traditions

À cause de l’immigration incontrôlée, les acquis culturels et sociaux de la Suisse disparaissent. Les frontières ouvertes en permanence laissent tout passer. Pédagogie douteuse, violence, bandes de cambrioleurs, oppression des femmes et jeunes filles, polygamie, racisme et antisémitisme, haine, stress social, rodéos routiers … Dans le même temps, les autorités policières et judiciaires semblent incapables de maîtriser ce climat d’agressivité, les menaces sur nos mœurs et la criminalité galopante. Et la place manque de plus en plus.

La place commence à manquer !
La pression sur les salaires augmente

Les prestations sociales et salaires en Suisse sont très attrayants pour les 440 millions d’habitants de l’UE (désormais sans la Grande-Bretagne). En raison de l’immigration incontrôlée, il y a en moyenne 80 000 immigrés environ en plus par année en Suisse, soit autant que l’agglomération de Neuchâtel. Ces immigrants économiques acceptent des revenus moins élevés et favorisent la pression sur les salaires des citoyens suisses. Conséquence : dumping salarial ! Même les syndicats sont inquiets, mais ils sont en position de faiblesse par rapport à l’UE ! Et la place manque de plus en plus.

La place commence à manquer
Pour la nature et les terres agricoles

Nous sommes mis sous pression par la densité ! En moyenne, la population en Suisse augmente de 80 000 immigrés environ par année depuis 2007 en raison de l’immigration économique incontrôlée. Cela correspond, chaque année, à davantage que la ville de St-Gall. Ou à Lugano et Locarno ensemble. Ou à l’agglomération de Neuchâtel ! Dans la même mesure, des terres agricoles disparaissent irrémédiablement chaque année – autour des grandes villes et à distance des trajets pendulaires. La nature est bétonnée, l’impact écologique augmente et la biodiversité souffre. Et la place manque de plus en plus.